Mastiff

De la Colline aux Pins d'Or

Education du Mastiff

Conseils d'ordre général : Tous ces conseils doivent être appliqués en fonction du caractère et de la personnalité de chaque chien. Il vous faudra discerner le dominant du trop soumis et autres types de chiens pour pouvoir mettre ces conseils en application à bon escient. En matière d'éducation canine on ne peut pas faire de généralités.

Les promenades : Pensez toujours à ne pas vous crisper sur la laisse, laissez lui du champ d'action, faites lui confiance et envoyez souvent des tests d'attention visuelle (changement de direction).
Promenez le chien au moins une fois par jour en plus des sorties sanitaires, tirez profit de ces promenades pour approfondir vos liens. 
Emmenez des gourmandises et un jouet. Gratifiez chaque retour puis laissez le repartir, rattachez-le de temps en temps puis relâchez-le.
Renforcez tout comportement positif anodin en le gratifiant, comme le simple fait de vous regarder, de venir vers vous ou de s'asseoir devant vous...
Encouragez les contacts avec d'autres chiens et chiots ainsi qu'avec d'autres personnes, de tous les sexes et de toutes ethnies et de tous les âges.
Ne pas le laisser marquer le territoire en permanence, s'il s'attribue tout le pâté de maison cela pourrait engendrer des rixes avec les autres chiens du quartier.
Sanctionnez clairement toute réaction d'agressivité envers les humains, aboiements, grognements, menaces même si vous pensez qu'il à peur.

Les repas : Ne pas lui laisser sa gamelle en permanence, seul le dominant peut manger à volonté. Laissez le manger seul, si vous êtes à ses côtés lorsqu'il mange vous le confortez dans une place de dominant. s'il est trop soumis faites exactement le contraire.
Demandez lui de faire un exercice comme le assis pour obtenir sa gamelle, habituez-le à vous laisser mettre les mains dans la gamelle. 
Ne pas lui donner à manger à table envoyez-le à sa place aux heures de repas, ne rien lui donner gratuitement, apprenez lui à fournir des efforts.

Les récompenses : Donnez une valeur significative à vos récompenses, ne le gavez pas gratuitement de caresses gourmandises et autres.

Les bétises : Ne jamais le gronder lorsqu'il revient, même une heure après le rappel, ou après une fugue. Il doit toujours être bien accueilli par son maître, c'est toujours bon de rentrer à la maison même tard.

Le territoire : Défendez votre territoire comme tout chef de meute qui se respecte. Ne pas lui donner libre accès à tout le territoire : certaines zones doivent être interdites (la chambre) et d'autres nécessitent votre accord pour y pénétrer.

Les jouets : Ne pas lui laisser ses jouets en permanence = lassitude = recherche d'autres points d'intérêts.
Apprenez lui à réfléchir et faire travailler ses neurones, cachez lui ses jouets ou des gourmandises dans des endroits qui lui sont accessibles et invitez le à les chercher.

Les jeux : Apprenez-lui à se contrôler dans les séances de jeux. Ne pratiquez pas des jeux virils que si vous avez un parfait contrôle sur le chien, ne le laissez pas gagner, "partir avec la balle, le chiffon ou le bâton" c'est vous qui devez mettre un terme à la partie de jeux, s'il est trop soumis faites exactement le contraire.
Eveillez-le au jeu, le rapport de la balle lui permettra de se défouler et rentrer plus calme à la maison, sans vous fatiguer.
Enseignez-lui un maximun d'exercices ludiques, même s'ils vous semblent inutiles, ils renforceront votre complicité, contribuent à un bon développement émotionnel ainsi qu'à son éveil.

L'agressif : Sanctionnez clairement les comportements dangereux, grognements, aboiements etc, si le "non" ne suffit pas, une sanction doit s'en suivre "traction sêche sur la laisse".

La communication : Evitez de crier il à un sens de l'ouie bien plus développé que nous les humains. A force de crier au loup plus personne n'y croit.
Utilisez les communications non verbales, accompagnez toujours vos ordres de signaux visuels pour renforcer l'ordre vocal.
En cas de bétises arrêtez la sanction dès qu'il montre la moindre soumission (baisser les oreilles, abaisser l'arrière train, queue entre les pattes). N'abîmez pas la confiance qu'il voue à son maître, sachez répondre correctement à ses signaux. Le code de l'arrêt des hostilités suite à une marque de soumission est le BA-BA du langage canin.

La sanction : Pour les sanctions, privilégiez toujours les sanctions indirectes "s'il est fugueur au moment de traverser le portail une gamelle très bruyante tombe dont on ne sait où" vous n'y êtes pour rien, mais vous êtes là pour le rassurer. S'il ne lui arrive rien quand c'est vous qui l'invitez à traverser, vous renforcez votre relation "mon maître est bon je peux lui faire confiance, quand il me dit de traverser il ne m'arrive rien" et vous avez résolu le problème des fugues.
La sanction directe avec un "non" énergique doit aussi faire partie de votre répertoire et avoir une certaine valeur. Le "non" doit prendre une valeur significative à ses yeux. Evitez les promesses sans acte, après un "non" il doit être sanctionné s'il refuse délibérement d'obtempérer.

L'hyper attachement : Apprenez-lui l'autonomie, ne le laissez pas vous suivre partout et travaillez souvent le "ta place". Evitez de ne vous séparer de lui que quand vous devez quitter la maison, apprenez lui à rester seul dans une autre pièce ou dans le jardin, de plus quand vous êtes présents, expliquez-lui clairement que vous ne voulez pas de sa présence en permanence.

Les ordres : Ne l'appelez pas avec l'ordre "aux pieds" que si vous êtes sûr d'avoir une bonne réponse et si vous avez une récompense pour son retour, sinon invitez le à venir mais sans ordre, privilégiez les micro-signaux.
Evitez de donner des ordres à tout-va, donnez vous les moyens de donner des ordres, ne lui donnez des ordres que si vous avez les moyens de la payer ainsi que les moyens et la détermination de l'y obliger.

Les visiteurs : S'il s'excite trop lors des visites, envoyez-le à sa place. Une progression graduelle et des mises en scène seront nécessaires pour la bonne exécution de cet exercice en présence des visiteurs.

La meute : Si vous avez 2 ou plusieurs chiens, confortez toujours le dominant au détriment des autres. Une remontrance au dominant en cas de litige, pourrait jeter le trouble dans la cohésion du groupe.

L'évolution du travail : Ne grillez pas les étapes. Respectez les diverses phases, phase de compréhension, phase d'acceptation, phase systématique, phase intermittente et phase aléatoire.

La hiérarchie : Vous devez gagner intelligemment votre place de chef de meute, faites vous respecter mais soyez juste et cohérent dans son langage.

 

 

 

Vidéo de notre élevage

 

Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaine Youtube
yt

Sur Facebook

 

Liens